Le château de la Thibaudière, façade Ouest, vu du parc. Au premier plan, la pièce d'eau romantique créée par Monsieur de Choulot en 1844. Dominant largement la construction, un séquoia géant.


 

 

Le pigeonier Seignieurial

 

 

 



Le parc, le château (XVIIe-XIXe siècle)et les communs de La Thibaudière

Le parc de la Thibaudière, classé au titre des Sites par arrêtés du 2 mai 1975 et du 24 février 1987, a été dessiné et exécuté à partir de 1840 par M. Delavenne, comte de Choulot. C’est un parc “à l’anglaise” comme tous ceux conçus par l’un des plus célèbres architectes-paysagistes de son époque qui a réalisé, entre autres, les plans de la ville-parc du Vésinet (Yvelines) et leur exécution. Essences indigènes et arbres exotiques s'y reflètent dans une vaste pièce d'eau, animent les pelouses et ombrent un petit temple à l'Antique, vestige des anciens jardins.

Le château XVIIe s'est vu adjoindre au XIXe une chapelle (Hodé) ornée de très beaux vitraux. Une volière absolument remarquable occupe le centre des communs (ISMH) construits au XIXe selon le principe des fermes Modèles.

Ouverture au public (parc et exterieurs uniquement)

Bilan journées du Patrimoine 2020

Encore merci aux plus de 490 visiteurs qui sont venus nous voir les samedi et dimanche 19 et 20 septembre 2020

 

 

 

 

 

Plan du parc de La Thibaudière appartenant à Monsieur de Mieulle, dessin de Prosper Jolly, 1844

Pour avoir une idée plus complète de ce que fut le parc à l'anglaise de Choulot, vous pouvez vous pencher sur le plan, projet de Choulot, dessiné par Joly en 1844.